Retour aux sources : l’apiculture en Warré

Vous l’aurez constaté : j’aime utiliser des ingrédients bruts et naturels. Et cet amour ne fait qu’augmenter quand les ingrédients sont produits localement.

Récemment, j’ai pu me procurer du miel non-pasteurisé provenant d’une ferme en Estrie. C’est véritablement le meilleur miel que j’aie goûté! Légèrement cristallisé, il a un goût floral, quelque peu boisé. Il goûte le printemps et je sens que j’en userai pour passer à travers la grisaille de l’hiver qui s’annonce.

J’ai eu la chance de discuter avec le producteur, gentil monsieur très savant en apiculture, et ce dernier m’a expliqué que ce miel était produit à partir de fleurs sauvages suivant un mode de production sans contraintes, soit l’apiculture en Warré.

Mise au point par l’Abbé Warré dont elle porte le nom au XIXe siècle, elle sert alors à démocratiser l’apiculture pour que tout un chacun soit capable de produire du miel pour nourrir sa famille. C’est donc un style de production proche du peuple, simple, rustique, qui nécessite peu de formation. Le but premier est la consommation individuelle et non le rendement pour vendre, tout en cherchant à préserver les conditions de vie naturelles de l’abeille.

Ma façon préférée de le consommer est d’en mettre une cuillère (ou deux ou trois) dans une tasse d’eau chaude avant de me mettre au lit.

Hormis la consommation orale, le miel est un ingrédient que j’affectionne tout particulièrement dans mes recettes de savon! Le miel en effet est reconnu pour ses propriétés bénéfiques pour la peau et, ce, depuis bien des années. Cléopâtre elle-même l’utilisait dans sa routine de beauté.

Enfin, la recette est déjà écrite. Ne reste plus qu’à la tester!

12277194_10154371906829517_1672213125_n

One thought on “Retour aux sources : l’apiculture en Warré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *